Billetterie gmem - centre national de création musicale : Réservez votre billet

PASS Festival

PASS Festival

  • Du 13 au 19 mai 2018
  • Marseille

PASS 10 € > donne accès à tous les événements du festival au tarif de 6 € (hors le 12/05 à La Criée). Deux possibilités : 1/ choisissez vos spectacles immédiatement en achetant votre Pass (minimum 1 choix). 2/ Bénéficiez de la réduction plus tard, en saisissant votre numéro de Pass dans le champ « code de réduction » (à l’étape du règlement). // Pass nominatif, donnant accès à 1 entrée par spectacle, dans la limite des places disponibles (pré-ventes conseillées).

DATES DES SPECTACLES CONCERNÉS : les 13, 15, 16, 17, 18 et 19 mai

À partir de 10,00 €

Papillon Noir - Yannick Haenel, Yann Robin, Arthur Nauzyciel / Festival Les Musiques 2018

Papillon Noir - Yannick Haenel, Yann Robin, Arthur Nauzyciel / Festival Les Musiques 2018

  • Sam. 12 mai à 20 h
  • La Criée - Théâtre National de Marseille - Marseille

MONODRAME / CRÉATION 2018

Yannick Haenel, texte Yann Robin, musique Arthur Nauzyciel, mise en espace Léo Warynski, direction musicale Élise Chauvin, actrice-chanteuse Ensemble Multilatérale, ensemble instrumental Les Métaboles, ensemble vocal Charles Bascou, (gmem) assistance musicale

En rentrant chez elle un soir, juste après avoir subi un accident de voiture, une femme sent sa mémoire revenir affleurer à la surface de sa conscience et se souvient de toutes ces bribes qui forment ce que l’on appelle le moi : les moments heureux et les deuils de sa vie, les sentiments et les souvenirs nimbés d’érotisme, les idées noires, les proches, ses émotions face à l’art… À la manière d’un flux de conscience, Papillon noir est chanté d’un souffle, à la fois continu et haletant, par la soprano Elise Chauvin. Ponctué par les échos du Bardo Thödol, le Livre des morts tibétain, Papillon Noir est un monodrame opératique, pour voix, ensemble instrumental, chœur et dispositif électronique qui fait dialoguer musique et texte, éveil et oubli, profane et sacré. Cet opéra composé pour 13 instrumentistes, 12 chanteurs et une actrice-chanteuse par Yann Robin, sonne les retrouvailles du metteur en scène Arthur Nauzyciel et de l’auteur Yannick Haenel depuis le spectacle Jan Karski* (2011). Une création qui ausculte la densité charnelle des souvenirs et des émotions.

*Spectacle créé le 6 juillet 2011 au Festival d’Avignon, d’après Le roman Jan Karski de Yannick Haenel publié aux Éditions Gallimard

DURÉE : 1H15

En co-accueil avec La Criée - Théâtre National de Marseille Papillon Noir / coproduction gmem-CNCM-marseille, Multilatérale, les Métaboles et le Théâtre National de Bretagne. Projet soutenu par la fondation Ernst Von Siemens pour la musique

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////// juste avant...

18Hà La Criée (Petite salle) PROJECTION / RENCONTRE La Reine de Némi Film de Yannick Haenel (2017) suivi d'une rencontre avec Yannick Haenel, Yann Robin, Arthur Nauzyciel Jérémie Szpirglas, modérateur entrée libre

FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 8,00 €

Aux sons des mots tabous - Laurent Camatte, Elise Chauvin / Festival Les Musiques

Aux sons des mots tabous - Laurent Camatte, Elise Chauvin / Festival Les Musiques

  • Dim. 13 mai à 11 h
  • Opéra de Marseille - Marseille

Elise Chauvin, soprano Laurent Camatte, alto

Aux sons des mots tabous cherche à entremêler la musique des mots et le timbre de l’alto dans une perspective artistique singulière. Un programme à l’expressivité charnelle, qui convie à la fois le goût pour l’éclectisme, l’ouverture musicale, l’exploration de la délicatesse et de la modernité. Le compositeur Giacinto Scelsi nous égare par cette manière inouïe avec laquelle il révèle la voix à elle-même, cette voix initiale, fondamentale, qui nous uni au temps et à la mémoire. Fascination du timbre, l’alto joue à son tour de toutes les couleurs dont il dispose dans Dressing Viola de Ricardo Nillni comme pour suggérer à l’auditeur la voie d’un imaginaire sonore à suivre. Le timbre comme essence. Le mot peut naître… À travers cette union rare, Elise Chauvin et Laurent Camatte souhaitent montrer que le sonore et le sensible sont toujours perméables et susceptibles d’ouvrir de nouveaux espaces qu’il importe de laisser s’exprimer. *Spectacle créé le 6 juillet 2011 au Festival d’Avignon, d’après Le roman Jan Karski de Yannick Haenel publié aux Éditions Gallimard

ŒUVRES DE Ivan Fedele, « Paroles (8’)  » 2000 Giacinto Scelsi, « Song (2’30”) » 1962 Ricardo Nillni, « Dressing Viola (8’) » 2009 Betsy Jolas (extraits de poèmes de P. Reverdy), « D’un journal d’amour (8’) » 2009 Gilles Schuehmacher (poèmes de E.E. Cummings), « Love Songs (10’) » 2007 Michaël Levinas, « Les Lettres enlacées (14’) » 2000 Jacques Rebotier, « Je préfère les fleurs (2’30”) » 1992

DURÉE : 1H

Dans le cadre des « Matins Sonnants », En coproduction avec l’Opéra de Marseille

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////// FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 6,00 €

Ici je n’ai pas vu de papillon - Sonia Wieder-Atherton, Anna Gianforcaro, Sarah Koné / Festival Les Musiques

Ici je n’ai pas vu de papillon - Sonia Wieder-Atherton, Anna Gianforcaro, Sarah Koné / Festival Les Musiques

  • Mar. 15 mai à 20 h
  • Fondation Camargo - Cassis

CONCERT VIOLONCELLE ET VOIX - CRÉATION 2018

Sonia Wieder-Atherton, conception et violoncelle Anna Gianforcaro, voix Sarah Koné, collaboration à la conception

D’après les poèmes des enfants de Terezin Ici je n’ai pas vu de papillon publiés par le Musée national juif de Prague

« Cela commencerait par le violoncelle seul. Bartók. Extraits de sa dernière œuvre, composée en 1944. Sa sonate pour violon seul, transcrite ici pour violoncelle. D’une énergie foudroyante, succession de couleurs, de danses, de virtuosité, de thèmes populaires, de chants profonds. Anna Gianforcaro est une jeune comédienne de 18 ans. En 2016, dans le spectacle Exil que j’ai créé avec Sarah Koné, Anna a dit des poèmes des enfants de Terezin. Je la revois, portant ces poèmes. Anna est d’une force incroyable qui vous transperce. Nous avons voulu continuer. Nous avons choisi d’autres poèmes écrits par les enfants du ghetto de Terezin. Une encre vivante contre des pulsions de mort destructrices. Des enfants de sept à douze ans. Arrachés à leur vie d’enfant. Anna est leur voix. Et leurs poèmes dialoguent avec le violoncelle. D’une Élégie de Stravinsky à un poème de Janacek, d’un prélude de Bach à Imago de Dusapin, d’un presto de Britten à une prière juive, nous sommes sur scène, il y a ce vent persistant. Dans les traverses. » — Sonia Wieder-Atherton

ŒUVRES DE Sonia Wieder-Atherton, « Traduction et arrangements Prière juive (4’) » Jean-Sébastien Bach, « Suites 1 et 6, extraits (10’) » 1724 György Kurtág, « Pilinszky János : Gérard de Nerval (3’) » 1986 Igor Stravinsky, « Élegie (6’) » 1944 Benjamin Britten, « Moto Perpetuo, Suite n°3, extrait (5’) » 1971 Boris Tchaïkovsky, « Aria - Suite pour violoncelle, extrait ( 6’) » 1960 Pascal Dusapin, « Imago (5’) » 2004 Béla Bartók, « Mélodia Adagio - sonate pour violon (6’) » 1944

DURÉE : 1H10

En partenariat avec la Fondation Camargo

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 10,00 €

Sound Listening, Ensemble ice / Festival Les Musiques

Sound Listening, Ensemble ice / Festival Les Musiques

  • Mer. 16 mai à 12 h 30
  • Temple de l'église protestante unie de Grignan - Marseille

CONCERT

Ensemble ICE Joshua Rubin, clarinettes Gareth Flowers, trompettes Ryan Muncy, saxophones Ross Karre, percussions et électronique Nathan Davis, percussions Katinka Kleijn, violoncelle

Décrit par le New York Times comme étant l’un des groupes de musique les plus accomplis et aventureux dans le domaine de la musique nouvelle, l’International Contemporary Ensemble (ICE) revisite la manière dont la musique est créée et appréciée. C’est en choisissant deux œuvres de la musicienne et compositrice américaine Pauline Oliveros, l’une des figures de la musique minimaliste et électronique des années 70 aux Etats-Unis, que l’ensemble américain dirigé par Nathan Davis, a construit le programme de ce Midissonnant. En écho à la singularité du Temple Grignan et à son acoustique, cinq œuvres musicales contemporaines, plus ou moins récentes, seront interprétées en duo avec un intrumentarium parfois original et mixte, alliant jeux de percussions, de cordes, de vents et de sons électroniques (notamment dans Ly Full Hood), mais aussi, une œuvre pour ensemble de 2013 s’intitulant Sound listening. Applebox Double, œuvre composée en 1964 par Pauline Oliveros pour deux percussionnistes et inscrite au répertoire de l’ensemble, ouvrira le concert pour laisser place à la découverte, en miroir, des écritures de Liza Lim, compositrice australienne, Bryan Jacobs et Marcos Balter, jeunes compositeurs américains.

ŒUVRES DE Pauline Oliveros, « Applebox Double (10’) » 1964 Liza Lim, « Inguz (Fertility) (6’14”) » 1996 Bryan Jacobs, « Ly Full Hood (8’5”) » 2015 Marcos Balter, « Landscape of Fear (5’50”) » 2015 Pauline Oliveros, « Sound Listening (12’) » 2013

DURÉE : 1H environ

En co-accueil avec le Temple Grignan, dans le cadre des concerts «  Midissonnant  »

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 6,00 €

Umwelt - Bertrand Wolff, François Rossi, Damien Ravnich / Festival Les Musiques

Umwelt - Bertrand Wolff, François Rossi, Damien Ravnich / Festival Les Musiques

  • Mer. 16 mai à 15 h + autres dates
  • Friche La Belle de Mai - Le Module - Marseille

CONCERT PERCUSSIONS ET ÉLECTRONIQUE / CRÉATION 2018

Bertrand Wolff, musique Damien Ravnich, percussions, batterie François Rossi, percussions, batterie

En tant que concept inventé par le biologiste et philosophe allemand Jakob von Uexküll, l’Umwelt unifie l’ensemble des processus sémiotiques (créateur de « sens ») d’un organisme. Le monde propre d’un organisme est donc la somme de ses expériences issues de ses parties fonctionnelles lui permettant d’appréhender le monde. Pour survivre, chacune de ses parties doivent fonctionner de concert. Cette expérience collective, propre à une espèce donnée, est appelée l’Umwelt collectif. Si quelque chose vient perturber cette vision unifiée du monde, l’organisme en sera directement affecté. Lorsque ces perceptions sont « synchrones », l’organisme développe des actions orientées vers un but et des comportements intentionnels. Umwelt, pièce mixte en temps différé, se propose d’établir une relation entre différents espaces acoustiques. Celui de l’instrument, en l’occurrence celui d’un ensemble de percussions, et celui de l’électronique (sons de synthèse).

DURÉE : 40 min. environ

En co-accueil avec la Friche la Belle de Mai Production gmem-CNCM-marseille / Coproduction Mujo Bar sur place (Les grandes Tables)

////////////////////////////////////////////////////////////////////// ET AUSSI… Umwelt > JEU. 17 mai, 19H, Friche la Belle de Mai / Le Module

À SUIVRE À KLAP, MERCREDI 16 MAI… DANSE & MUSIQUE 19H Aude Romary, Christophe Cardoen, Natacha Muslera, Stefano Taiuti / limbe 21H Yuval Pick, Samuel Sighicelli, Nico Mulhy / loom + eddies

FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 4,00 €

limbe - Aude Romary, Christophe Cardoen, Natacha Muslera, Stefano Taiuti / festival Les Musiques

limbe - Aude Romary, Christophe Cardoen, Natacha Muslera, Stefano Taiuti / festival Les Musiques

  • Mer. 16 mai à 19 h
  • Klap - Maison pour la danse - Marseille

DANSE ET MUSIQUE / CRÉATION 2018

Christophe Cardoen, Lumières Marie Cambois, Regard extérieur Natacha Muslera, Voix acoustique Aude Romary, Violoncelle acoustique Stefano Taiuti, Danse

En décembre 2014, Christophe Cardoen et Aude Romary débutent un travail de recherche autour d’un dispositif imaginé et conçu par Christophe Cardoen. Le noir est complet, l’ambiance de l’univers créé est proche du mirage et de l’hallucination. « Battements de lumière, à la limite de l’œil, à la limite de la possibilité de voir — pas de couleurs, ni noir ni blanc, du clair ou du sombre seulement — le terrain de jeu favori du plasticien lumière, Christophe Cardoen. Le jeu du violoncelle, partant de craquements faibles, de frottements, comme une respiration lourde, se déploie ensuite sous différentes facettes, puisque la forme reste improvisée. » Natacha Muslera et Stefano Taiuti sont alors invités à rejoindre cette création, désirant la présence d’autres corps qui participeraient à ce jeu de l’imaginaire. « Fantômes acoustiques, circulations, deux musiciennes invisibles, procèdent en bordure, en secret pour les yeux, à la périphérie de la rétine. Elles se déplacent d’un endroit à un autre, comme en transport aérien. Mutines, elles ouvrent des espaces par l’enfantement de sons, qu’elles distillent, égrainent, qu’elles brutalisent et traînent, qu’elles égorgent et caressent, qu’elles mêlent et libèrent… De cette danse acousmatique quelque chose commence à arriver jusqu’à nos yeux, cela se déplace, en mutation constante : matière, forme, informe — corps constituant un champ de métamorphoses. La peau de Stefano Taiuti, écran écrin tactile, capte et joue des points lumineux, des aires d’ombres, entre chose révélée et chose cachée. Fragments. Paysages… » — G.W.

DURÉE : 1h environ

En partenariat avec KLAP Maison pour la danse Production Association Bruissement / Coproduction Centre Culturel André Malraux – Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, Espace multimédia Gantner – service du Département du Territoire de Belfort, Césaré – Centre National de Création Musicale de Reims / Accueil en résidence au gmem-CNCM-marseille et au Théâtre Gérard Philippe de Frouard, Scène conventionnée pour les arts de la marionnette et les formes animées / Avec le soutien financier de la Région Grand Est et de la DRAC Acal

////////////////////////////////////////////////////////////// À SUIVRE À KLAP… 21H Yuval Pick, Samuel Sighicelli, Nico Mulhy / loom + eddies

FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 6,00 €

loom + eddies / Yuval Pick, Samuel Sighicelli, Nico Mulhy / Festival les Musiques

loom + eddies / Yuval Pick, Samuel Sighicelli, Nico Mulhy / Festival les Musiques

  • Mer. 16 mai à 21 h
  • Klap - Maison pour la danse - Marseille

DANSE ET MUSIQUE

Yuval Pick, chorégraphie Sharon Eskenazi, assistante chorégraphique Samuel Sighicelli, musique "eddies" Nico Muhly, musique "loom" Julie Charbonnier, danse (loom + Eddies) Madoka Kobayashi, danse (loom + eddies) Thibault Desaules, danse (eddies) Adrien Martins, danse (eddies) Pierre-Yves Loup Forest, costumes

« Tels des chevaux endiablés partis à la dérive en un corps à corps sans toucher, les deux danseuses héroïques de loom se font face et s’affrontent tout en finesse, déhanché, et en saut ; elles se tordent, tournent, tombent, se relèvent, toujours, respirent encore et encore, jusqu’à l’épuisement, jusqu’à ce que les corps soient vaincus par la puissance de la danse, par l’harmonie qui se dégage de la symétrie du duo. » — Anne O’Byrne, ResMusica

La partition de loom composée par Nico Muhly est tour à tour intégrée au processus, puis à certains moments délaissée. Émergeant du silence, la musique se superpose à la chorégraphie pour créer un dialogue basé sur un principe de rebond. Puis, dans eddies, le son et la musique de Samuel Sighicelli se propagent et se diffractent, se frôlent et se confrontent. Les quatre interprètes virtuoses prennent le mouvement à bras le corps. Leurs trajectoires sont comme une incarnation d’un univers sonore qui vogue entre lyrisme et futurisme.

ŒUVRES DE Nico Muhly, « pour loom : Drones & piano, Finale (25’) » 2014 Samuel Sighicelli, « eddies (25’) » 2015

DURÉE : 1h

En partenariat avec KLAP Maison pour la danse Production CCNR / Direction Yuval Pick loom : Coproduction, création et résidence Les Subsistances eddies : En complicité avec Spirito - Chœurs et Solistes de Lyon

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 10,00 €

En même temps - Claire Bergerault, Isabelle Duthoit, Anthony Laguerre, Jérôme Noetinger

En même temps - Claire Bergerault, Isabelle Duthoit, Anthony Laguerre, Jérôme Noetinger

  • Jeu. 17 mai à 21 h
  • Petit Plateau Friche La Belle de Mai - Marseille

CONCERT / CRÉATION 2018

Claire Bergerault, voix et accordéon Isabelle Duthoit, voix et clarinette Anthony Laguerre, batterie Jérôme Noetinger, revox b77

Invité par Jean-Marc Montera, Jérôme Noetinger fait la proposition d’un ensemble expérimental inédit conviant Claire Bergerault à la voix et à l’accordéon, Anthony Laguerre à la batterie et Isabelle Duthoit à la voix et à la clarinette. Articulé sous la forme de deux duos, ce quatuor explore les voies de l’improvisation libre dans un environnement mixte. Dans ce jeu combinatoire, l’approche expérimentale et électroacoustique de Noetinger via son magnétophone Revox interagit avec les langages issus des musiques contemporaines instrumentales et vocales de Duthoit et Bergerault, le tout confronté au jeu percussif et noise de Laguerre. Loin de se limiter à ces domaines initiaux de prédilection, nulle prévision n’est alors envisageable, tant le champ des possibles avec ces musiciens reste ouvert à toute intervention musicale, dans la lignée des musiques expérimentales et improvisées !

DURÉE : 1h environ

En co-accueil avec la Friche la Belle de Mai Production gmem-CNCM-marseille

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////// PAROLES D’ARTISTES À 18H AU MODULE Rencontre avec Jérôme Noetinger et Bertrand Wolff

FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 10,00 €

Electro-Aimant - Miquèu Montanaro, Christian Sebille / Festival Les Musiques

Electro-Aimant - Miquèu Montanaro, Christian Sebille / Festival Les Musiques

  • Ven. 18 mai à 19 h
  • Petit Plateau Friche La Belle de Mai - Marseille

CONCERT

Christian Sebille, électronique Miquèu Montanaro, galoubet-tambourin

Electro-Aimant est né d’une rencontre improbable entre un musicien engagé dans le renouvellement des musiques traditionnelles et un compositeur qui développe sa pratique grâce à l’improvisation, avec une lutherie informatique. La tradition orale, la pratique de l’improvisation, la musique électroacoustique et la transformation en temps réel se répondent pour inventer dans le temps du concert, un langage qui se construit entre tradition et nouveauté, histoire et immédiateté. Christian Sebille et Miquèu Montanaro poussent les limites des galoubets-tambourins, par un jeu incessant entre la matière première du son et sa transformation. Déconstruction et reconstruction s’articulent pour écrire une narration dynamique, toujours surprenante. Le galoubet-tambourin, considéré comme traditionnel et populaire, est un instrument très technique entre une flûte aux mélodies très précises et un tambourin qui exécute deux fonctions : celle de rythmique et celle de bourdon. Les ordinateurs de Christian Sebille fouillent cette profusion de sons pour exposer un dialogue inédit et inouï entre ces deux techniques du jeu musical, radicalement différentes. Les deux musiciens ont échappé à leurs habitudes pour oser une joute inédite. Par le détournement de leurs pratiques et avec leur propre lutherie, ils jouent de leur apport culturel pour en extraire des volutes sonores extravagantes et inventer une nouvelle forme de dialogue.

DURÉE : 50 min

En co-accueil avec la Friche la Belle de Mai coproduction gmem-CNCM-marseille

Bar / restauration sur place (Les Grandes Tables)

////////////////////////////////////////////////////////////// FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 6,00 €

Éclat - Ensembles C Barré et Ice / Festival Les Musiques

Éclat - Ensembles C Barré et Ice / Festival Les Musiques

  • Ven. 18 mai à 21 h
  • Grand Plateau - Friche Belle de Mai - Marseille

CONCERT D'ENSEMBLE - CREATION 2018

Ice, ensemble instrumental C Barré, ensemble instrumental Sebastien Boin, direction Charles Bascou, assistance musicale

Pour la première fois à Marseille, l’ensemble américain ICE et l’ensemble français C Barré se rencontrent et s’associent pour interpréter les œuvres en création de Nathan Davis, compositeur américain et directeur artistique de l’ensemble ICE, et de Christopher Trapani, compositeur franco-américain, ayant chacun reçu la commande d’écriture d’une œuvre musicale pour cet instrumentarium unique et trans-frontalier. Propre à leurs esthétiques et aspirations musicales, ces deux compositeurs choisissent d’intégrer l’électronique au jeu instrumental pour ensemble. Le programme est complété par une œuvre de 2016 de la compositrice italienne Francesca Verunelli, Five Songs (Kafka’s Sirens) en référence au texte de Kafka. Et par une œuvre de répertoire, Éclat de Pierre Boulez, souvent qualifiée de « concerto pour chef d’orchestre où les musiciens de l’ensemble jouent en semi-improvisation, suivant des recommandations inscrites en encadré sur la partition du compositeur. Avec ce matériel, le chef « compose » et contrôle le travail de l’orchestre grâce à une série d’outils à la fois précis et complexes, décidant quel musicien doit intervenir ainsi que ce qu’il doit jouer. »* Ce concert conçu spécialement pour le festival Les Musiques donne à entendre une certaine écriture musicale nouvelle, faite de temps de recherches et de résidences de création, au-delà des frontières et des genres.

*Documentaire Pierre Boulez, Éclat (Frank Scheffer – 1994)

ŒUVRES DE Nathan Davis, « Inside Voice » (10’ - création 2018) Christopher Trapani, « Creux » (10’ - création 2018) Pierre Boulez, « Éclat » 1965 (8’) Francesca Verunelli, « Five Songs (Kafka's Sirens) » 2016 (17')

DURÉE : 1h15 environ

En co-accueil avec la Friche la Belle de Mai avec le soutien de Musicatreize

"Inside Voice", Nathan Davis / co-commande du gmem-CNCM-marseille, ICE et Christ Church Preservation Trust "Creux", Christopher Trapani / co-commande du gmem-CNCM-marseille et de l'ensemble C Barré "Five Songs (Kafka's sirens)", Francesca Verunelli / commande du gmem-CNCM-marseille, coproduction gmem-CNCM-marseille, ensemble C Barré, Fondation Camargo

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////// PAROLES D’ARTISTES À 18H AU MODULE Rencontre avec Francesca Verunelli, Christopher Trapani et Nathan Davis

FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 10,00 €

Home Marseille - Eric La Casa, Jean-Luc Guionnet / Festival Les Musiques

Home Marseille - Eric La Casa, Jean-Luc Guionnet / Festival Les Musiques

  • Sam. 19 mai à 19 h
  • Petit Plateau Friche La Belle de Mai - Marseille

CONCERT - CRÉATION 2018

Eric La Casa Jean-Luc Guionnet, musique Chœur Tac-Til, ensemble vocal Aude Romary, violoncelle Adrien Bardi Bienenstock, voix, lecture

"Home" est un projet d’Eric La Casa et Jean-Luc Guionnet qui interroge la musique à partir d’une enquête sur son écoute domestique.

Il se déroule en plusieurs étapes : 1. Une expérimentation à domicile, chez des habitants du quartier de la Belle de Mai, dans leur quotidien, en prenant la musique comme thème de la rencontre. 2. Un travail de studio qui écrit, à partir des enregistrements de terrain, la partition électroacoustique pour instrumentistes. 3. Une interprétation musicale, selon une série de principes, allant de l’improvisation subjective à l’imitation stricte. Les musiciens interprètent la partition qui leur est diffusée au casque. Le concert alterne ou mixe ainsi diffusions d’enregistrements sur haut-parleurs, et interprétations musicales acoustiques et/ou amplifiées.

DURÉE : 1h05

Avec la participation des habitants du quartier de la Belle de Mai : Famille de Myriam Lequeux, Famille de Iman Essebahi et Anis Chelbi, Famille de Maurice Attia Production gmem-CNCM-marseille / Co-production Association Chorda, Les Instants Chavirés — l’Audible Festival, La Muse en Circuit — Alfortville, Festival Uninstal — Glasgow, Festival Borderline — Athens, GMEA — Albi / Avec le soutien de la DRAC Île de France Remerciements Association Chorda, Potlatch Paris (Jacques Oger), Alessandro Bosetti / Avec l’aimable soutien de Brouettes et Compagnie

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////// FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 6,00 €

Burning Bright - Percussions de Strasbourg, Hugues Dufourt / Festival Les Musiques

Burning Bright - Percussions de Strasbourg, Hugues Dufourt / Festival Les Musiques

  • Sam. 19 mai à 21 h
  • Grand Plateau - Friche Belle de Mai - Marseille

CONCERT

Minh-Tâm Nguyen, François Papirer, Galdric Subirana, Enrico Pedicone, Hsin-Hsuan Wu, Thibaut Weber percussions

Écrite pour le cinquantième anniversaire des Percussions de Strasbourg, Burning Bright emprunte son titre à l’un des plus célèbres poèmes de la littérature anglaise, The Tyger de William Blake, publié en 1794. Non-conformiste et libre-penseur, violemment hostile à la moralité répressive ainsi qu’à toute forme d’oppression théologique et politique, Blake prit le parti de la Révolution française et dénonça la mise en esclavage des noirs d’Amérique, sans renoncer à une forme de quête mystique, seule capable à ses yeux d’exprimer la splendeur des illuminations intérieures. La fureur éruptive et hallucinée de ses visions inspire crainte et effroi.

« Conçu d’un seul tenant, tel un immense Adagio à la manière de Bruckner, Burning Bright est une vision poétique en rupture avec les types de délimitation propres à la tradition, contours ou clôtures. La musique s’élève par couches, par nappes, ou se déploie par émergences amples et diffuses. Les timbres dessinent leur propre espace de résonance et se disposent en profondeur, dans la fuite indéfinie d’un horizon. Les sons enflent, se diffusent ou se tordent, s’entremêlant comme des fluides ou des gaz. À l’instar du poème de Blake, Burning Bright mobilise les énergies premières : un drame sans récit ni anecdote, une forme donc qui s’engendre et recherche son unité au travers de secousses telluriques. L’espace immense que l’on y découvre, un espace à la Kubrick, pourrait bien devenir, malgré les espoirs de notre époque, celui d’un éternel confinement. » – Hugues Dufourt

ŒUVRE DE Hugues Dufourt, « Burning Bright (65’) » 2014

DURÉE : 1h environ

En co-accueil avec la Friche la Belle de Mai En coproduction avec Les Percussions de Strasbourg / Commande de l’État français et des Percussions de Strasbourg Les Percussions de Strasbourg sont soutenues avec constance et fidélité par : Ministère de la Culture / Direction Régionale des Affaires Culturelles Grand Est, Ville et Eurométropole de Strasbourg, mécénat musical Société Générale, Région Grand-Est, Conseil Départemental du Bas-Rhin, Institut français, Spedidam, Sacem, Adami et FCM

Bar / restauration sur place (Les grandes Tables)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////// RENCONTRE AVEC HUGUES DUFOUR SAMEDI 19 MAI, 11H Au CNRR - Conservatoire de Marseille entrée libre http://gmem.org/evenement/hugues-dufour/ Rencontre avec Francesca Verunelli, Christopher Trapani et Nathan Davis

FESTIVAL LES MUSIQUES, toute la programmation : http://gmem.org/festivals/les-musiques/

À partir de 10,00 €